Astrologie : Que signifie “être du signe de” … ?

Partout dans la presse, les médias, sur le net, l’horoscope nous annonce des tendances en fonction de notre signe du zodiaque. Mais comment les signes du zodiaque ont -ils été définis, et pourquoi toutes les personnes ne se retrouvent pas toujours dans les caractéristiques de leur signe ?

Roue du zodiaque

L’astrologie occidentale : une astrologie solaire

L’astrologie existe depuis plus de 4000 ans. On retrouve des traces de cette pratique d’interprétation des positions planétaires dans toutes les civilisations antiques, depuis les Babyloniens, en passant par les mayas et les égyptiens. Selon le mode de culture dans lequel l’observation du ciel est faite, la même importance ne sera pas donnée aux deux éléments principaux qui entourent nos vies humaines : le Soleil et la Lune.

En effet, ces deux éléments appelés “luminaires” en astrologie traditionnelles, ne sont pas hiérarchisés de la même manière selon que la pratique astrologique est menée dans un pays considéré comme “lunaire” ou dans un pays considéré  comme “solaire”.

Les civilisations lunaires sont celles qui nourrissent encore un lien important à la nature , aux cycles naturels,  aux  croyances et aux pratiques de rites traditionnels ancestraux. Ce sont des cultures ayant gardé vivante l’importance donnée au fonctionnement du corps, nourrissant encore un lien entre les grands passages de la vie et des rituels de préparation du corps qui lui correspondent. Pour ces sociétés, l’astrologie pratiquée se centre autour de la Lune, symbole du corps, de la vie intérieure et intime et des émotions. Ce sera par conséquent une astrologie lunaire que la leur, comme c’est le cas en Inde par exemple.

Les civilisations solaires quand à elles, n’ont peu ou pas sauvegardé ce lien étroit unissant l’homme à sa condition d’organisme vivant sensible à son environnement et variant d’état selon un cycle biologique naturel. L’ensemble de l’évolution les a conduit à faire passer avant tout leur conscience d’ êtres humains pensants, dotés de capacités de réflexion, d’acquisition de connaissances, et  d’une dimension intellectuelle et mentale les ayant conduit aux grands progrès industriels et  technologiques que nous connaissons bien. Puisque c’est dans cette sphère des pays dits “développés” que nous occidentaux nous inscrivons, notre civilisation est par conséquent considérée comme “solaire”. 

En astrologie, le Soleil est le symbole de la fonction décisionnaire et active de notre statut humain. En effet, astronomiquement, le Soleil est notre étoile, il est au centre du système “solaire” qui porte son nom. Toutes les planètes et satellites de planètes, dont la Lune fait partie, sont assignées à tourner autour de cette étoile “Soleil”, qui régit tout le système. L’astrologie solaire qui est la notre en occident a tout naturellement défini le Soleil comme étant le centre de la personnalité humaine, à l’image du Soleil qui est au centre du système solaire.

En astrologie, “être du signe de …”  signifie “avoir son Soleil en …”

L’ être humain occidental s’est par conséquent reconnu dans son fonctionnement comme étant un potentiel soleil. Il est effectivement un être libre, affranchi, ayant accès à la connaissance et aux savoirs, et pouvant formuler des idées et des projets qu’il aura à cœur de mettre en œuvre. Ce référentiel solaire est le fondement de l’astrologie que nous pratiquons.

Après des siècles d’observation des mouvements planétaires, les anciens astrologues ont également fait le constat qu’une analogie récurrente pouvait être observée entre les cycles  naturels qui revenaient chaque année, et les similitudes de caractère des individus qui naissaient sur une même période donnée de l’année.

La symbolique des douze signes est née de l’observation du cycle annuel du Soleil et des rythmes saisonniers, juxtaposée  à la division en 12 portions de la bande céleste sur laquelle se déroule la course du Soleil et des planètes du système solaire. Chacune de ces portions s’est vue attribuée un nom d’animal ou de constellation,  dont les caractéristiques symboliques pouvaient représenter l’étape particulière de la saison lui correspondant. Notre référentiel sociétal étant le Soleil, notre signe est défini en fonction du fragment zodiacal correspondant à la place du Soleil au moment de notre naissance.

Ainsi …
Le Bélier est en analogie avec l’équinoxe de printemps du 21 mars, le début du printemps, l’énergie de vie qui rejaillit.
Le Taureau est en analogie avec la seconde période du printemps, l’abondance  qui s’installe dans la nature, la croissance.
Le Gémeaux est en analogie avec la dernière partie du printemps, l’élévation aérienne du végétal, la multiplicité et la variété.
Le Cancer est en analogie avec le solstice d’été, annonçant la régression progressive des jours qui commencent à marcher en arrière, comme un crabe.
Le Lion, majesté des animaux, est en analogie avec le plein été, durant lequel le Soleil parade de toute sa royauté.
La Vierge et son épi de blé sont en analogie avec la période de la moisson. C’est la récolte et le tri minutieux de tout ce qui a été semé et travaillé jusque là.
Le Balance est en analogie avec l’équinoxe d’automne, marquant à la fois l’équilibre et l’harmonie naturelle entre jour et  nuit, chaleur et froideur, mais aussi l’indécision qui en découle.
Le Scorpion est en analogie avec la deuxième période de l’automne, porteuse de la régression progressive de la nature qui décroit, et de ce potentiel de transformation tout particulier.
Le Sagittaire et sa flèche de centaure sont en analogie avec la dernière partie de l’automne, marquée par les derniers soubresauts d’une nature qui lance la flèche de l’espoir , de la promesse de renaissance et d’ optimisme.
Le Capricorne est en analogie avec le solstice d’hiver, réduisant la nature à l’essentiel et à l’intériorisation des ressources vitales, avec calme et persévérance.
Le Verseau est en analogie avec l’ensemencement nouveau, la promesse d’une germination qui transforme la Terre de son énergie libre et innovante.
Le Poisson est en analogie avec la dernière phase de l’hiver, durant laquelle rien n’a pris de  forme définitive et tout est encore invisible, impalpable …

Et si je ne me reconnais pas dans mon signe astrologique ?

Une théorie en vogue a circulé exposant le fait astronomique selon lequel, les constellations ayant bougé depuis 2000 ans, chaque signe du zodiaque s’était décalé de 30 °, nous attribuant ainsi un autre signe du zodiaque.  Les détracteurs de l’astrologie s’en sont donné à cœur joie pour invalider l’astrologie, et certaines personnes très motivées ont créé une astrologie dite “constellationniste”, dans laquelle est pris en compte ce décalage pour tous les calculs.

C’est VRAI, les constellations se sont effectivement décalées de 30 ° en 2000 ans, mais NON, cela n’impacte en rien notre système zodiacal puisque comme nous l’avons vu, les constellations n’ont strictement rien à voir avec les calculs astrologiques ! La définition d’un signe du zodiaque prend son origine sur le plan du zodiaque, créé en analogie avec les cycles saisonniers de la nature.

D’autre part,  les horoscopes qui jalonnent nos lectures nous parlent quand à eux de ce qui nous concerne, en fonction de la période de l’année où nous sommes nés, prenant comme référence à ce que nous sommes la place du Soleil en signe du … et réduisant ainsi notre personnalité à cette seule place du Soleil.

Pourtant, nous ne sommes pas qu’un Soleil ! …

En effet, nous les astrologues professionnels ne prenons pas en compte le seul Soleil en signe sur le plan du zodiaque pour décrire avec quelles analogies naturelles aux saisons nous sommes arrivés au Monde. Nous prenons également en compte dans l’interprétation d’un thème natal chacun des éléments du système solaire :

> La Lune
> Mercure
> Vénus
> Mars
> Jupiter
> Saturne
> Uranus
> Neptune
> Pluton (même si elle a été déclassée astronomiquement, elle a encore une symbolique forte pour nous.)

Mais encore, mais aussi …

> Les axes :
L’ascendant
Le Descendant
Le Fond du Ciel
Le Milieu du Ciel

> Les maisons :
Il y en a 12 différentes

> Les aspects planétaires :
Conjonction, Opposition, Carré, Trigone, et leurs subdivisions, tout à une signification !

Pour nous astrologues, lorsqu’une personne ne se reconnait pas dans son signe du zodiaque, c’est qu’à l’intérieur de son thème natal, il y a la possibilité de mettre à jour un autre fait  :

> Qu’un autre signe prédomine, par l’importance du nombre de planètes qui l’habitent.
Exemple : je suis du signe du Capricorne mais je me sens Sagittaire … j’ai 4 planètes en sagittaire alors que mon Soleil est seul en Capricorne.

> Qu’une autre planète donne un caractère particulier lorsqu’elle est positionnée près d’un axe.
Exemple : je suis du signe de la Vierge mais je me sens Poisson … j’ai Neptune, maître des poissons conjoint à l’Ascendant, qui colore ma personnalité plus fortement que mon Soleil Vierge.

> Que l’autre luminaire (la Lune) dispose d’une configuration plus favorable que mon Soleil.
Exemple : je suis du signe de la Balance mais je me sens cancer … ma Lune est en maitrise dans le signe du cancer, disposée en haut du ciel, alors que mon Soleil Balance est disposé en bas du ciel en opposition à un Mars dissonant.

Vous l’aurez compris, “être du signe de …” n’est finalement qu’une caractéristique réductrice lorsqu’on la remet à l’échelle de ce qu’est véritablement un thème natal complet : une exploration approfondie de l’ensemble de tous les éléments du système solaire tels qu’ils étaient, chacun,  disposés sur le plan du zodiaque au moment précis de notre naissance.

 

 

A propos Parlons Zodiaque

Je vous donne les clés de compréhension de votre identité profonde par la lecture de votre carte du ciel et de vos cycles personnels. 12 années de pratique astrologique m'ont permis d'allier technique approfondie, intuition et sensibilité. C’est avec cette sensibilité que je vous accompagne vers la connaissance et la reconnaissance de ce que vous êtes intrinsèquement, par nature. Par la lecture de votre carte du ciel, j’accède à des informations que l’on ne peut trouver nulle part ailleurs : ce que la nature a déposé dans votre ciel personnel, je le traduis pour vous.

6 réflexions au sujet de « Astrologie : Que signifie “être du signe de” … ? »

    1. Bonjour Juliette, merci pour votre retour.
      Il y a plusieurs réponses à ce que vous avez lu.
      Tout d’abord le verseau a effectivement un regard sur le monde qui lui permet dans une certaine mesure d’être plutôt visionnaire (maîtrise d’Uranus), aussi oui il a en un sens une forme d’intelligence particulière.
      Mais chaque signe a la sienne 😉
      Par ailleurs, pour moi le véritable indicateur du type d’intelligence ne vient pas de notre signe principal (Soleil donc), mais de la position de Mercure dans le thème.
      Et Mercure peut se trouver dans un autre signe que dans votre signe solaire, aussi, il est difficile de faire des généralités à partir du seul signe solaire, comme je l’ai justement expliqué dans l’article ci-dessus.
      Petite synchronicité 🙂 Comme nous entrons dans le signe du verseau ce dimanche 21 janvier, j’ai prévu un Facebook live pour parler du signe du Verseau.
      Si vous êtes intéressée ce sera donc ce dimanche 21/01/18, à 18 h sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/veronique.wagner.31
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *